Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc

2005

09-Déc-2005 - Polémique autour du projet Lyon-Turin

Le 8 décembre, l'ARSMB diffusait le communiqué suivant à la presse, précisant sa position officielle sur cet projet d'infrastructure :

« Depuis 15 ans, l'ARSMB lutte contre les nuisances du trafic international routier, et réclame un changement radical de la politique des transports. Nous sommes donc par principe favorables aux mesures ou infrastructures favorisant le transport des marchandises par le rail ou les voies d'eau.
Toutefois, le projet Lyon-Turin ne peut être envisagé qu'à trois conditions :
-Qu'il ait vocation d'absorber le trafic poids lourd aussi bien au Fréjus qu'au Mont-Blanc ;
-Qu'il soit réalisé dans le respect de l'environnement et avec l'accord des populations concernées ;
-Qu'il soit accompagné d’une politique des transports incitative et contraignante pour que le report modal s'effectue réellement.
L'ARSMB n'est donc pas opposée au principe du Lyon-Turin, mais est en désaccord avec le projet tel qu'il est imposé aujourd'hui, dans le non-respect de la démocratie et sans réduction proposée du nombre de camions sur les routes alpines.
Nous rappelons en outre :
Que la situation dans les vallées de montagne nécessite des mesures urgentes et immédiates, telles que l’amélioration du réseau ferré existant et le développement du transport maritime. Elle ne saurait être réglée par des promesses d'infrastructures opérationnelles dans 20 ans.
Que la vraie solution est l’imposition d’une redevance poids lourds afin de limiter le flux des marchandises et de ce fait les délocalisations intempestives. »
 

28-Jul-2005 - Marée Noire au Mont-Blanc    [Galerie photos]

cortège manifestation camions Mont-BlancDurant la fermeture du tunnel du Fréjus, la situation dans les vallées du Mont-Blanc (4000PL/jour) a été inacceptable et le milieu associatif, soutenu par les populations de toutes les vallées alpines, s'est mobilisé pour réagir.
Le 28 juillet, une grande manifestation unitaire a eu lieu à Servoz, au pied du Mont-Blanc, et a rassemblé des associations de toute l'europe, des citoyens, des élus du Mont-Blanc comme de la Maurienne, des conseillers régionaux dont le président de la région Rhône-Alpes, pour faire entendre nos revendications d'une politique des transports respectueuse des hommes et de l'environnement.
 

08-Jun-2005 - Fermeture du tunnel du Fréjus : manifestation spontanée    [Galerie photos]

manifestation camions ChamonixLa manifestation de mercredi 8 juin a rassemblé environ 1000 personnes, plus que jamais déterminées à faire entendre leur colère devant le désastre de ces milliers de camions défilant au pied du Mont-Blanc. De plus en plus, nous sommes rejoints et recevons des messages de soutien de toute la France, voire de toute l'Europe. De plus en plus, tous les territoires subissent les dangers et les pollutions du transport routier qui rend toxique l'air que nous respirons, qui fauche des vies avec la complicité passive des pouvoirs publics, détruit les paysages qu'il traverse. Nous ne luttons plus seulement pour sauvegarder une vallée et un massif, mais pour un enjeu écologique et économique majeur.

Vendredi 17 juin, nous avons été reçus par le Préfet de Haute-Savoie à qui nous avons exposé nos revendications:
* application des mesures de restriction de circulation prévues par la directive européenne en cas de dépassement des seuils de pollution, et mise à disposition des moyens nécessaires pour contrôler ces taux de pollution
* contrôle du contenu des camions afin d'obtenir une étude sur la nature des marchandises transportées, en vue de pouvoir prendre pour l'avenir des mesures visant à restreindre les transports inutiles.
* mise en place d'une taxe sur les poids lourds afin de faire enfin payer au transport routier son coût réel (il est pour l'heure subventionné à plus de 60 % par les contribuables), mesure qui aura des incidences immédiates sur bon nombre de transports, remettant en question le principe même des délocalisations rendues possibles essentiellement grâce au faible coût du transport routier
* interdiction de circuler la nuit dans les vallées de montagne entre 22 heures et 6 heures, afin de limiter la pollution atmosphérique plus importante la nuit et de respecter le droit au repos des riverains

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

29-Avr-2005 - Manifestation à Chamonix - 30 avril 2005

Le procès du drame du Mont-Blanc a pris fin le 29 avril. Durant les trois mois d'audience, le trafic poids lourds n'a cessé d'augmenter dans les vallées du Mont-Blanc : +25% depuis le début janvier 2005. La pollution, les nuisances sonores augmentent proportionnellement à ce trafic. C'est pour dénoncer cette situation, et la politique pro-routière française en général, que l'ARSMB appelait à un rassemblement à la Vigie le 30 avril. Une centaine de personnes s'est retrouvée au rond-point pour un pique-nique convivial, sous un soleil radieux et avec une chaleur estivale. Auparavant, les militants avaient procédé à la pose d'une banderole, sous l'œil des caméras de deux équipes de télévision. Des militants d'associations Vosgiennes et Alsaciennes avaient fait le déplacement pour unir leurs voix aux nôtres, et nous avons reçu des messages de soutien des associations Réagir ! en Maurienne et de l'association LEIA du Pays Basque. Ce rassemblement a fait l'objet d'une bonne couverture médiatique : des reportages ont été diffusés aux journaux télévisés de France 3 et de TF1 et ont développé nos revendications. Si nous en jugeons par l'afflux de courriers électroniques et d'appels téléphoniques faisant suite à cette diffusion dans les médias, un grand nombre de citoyens de toute la France partagent nos préoccupations et soutiennent notre mouvement.
 

23-Fev-2005 - L’assemblée générale de l’ARSMB

Le 23 février 2005 au Majestic à Chamonix.
Environ 150 personnes s’étaient déplacées, et 268 personnes s’étaient fait représenter en envoyant un pouvoir. Dans son rapport moral, le président a évoqué le contexte actuel de la lutte contre le tout-routier et les actions menées durant l’année 2004.

Une modification des statuts de l’association, en vue d’obtenir une reconnaissance d’utilité publique, a été approuvée par l’assemblée.

Comme de coutume, cette soirée a été l’occasion d’un débat public au cours duquel les élus de la vallée ont pu s’exprimer et renouveler leur soutien à notre combat. La plupart des interventions de l’assistance ont porté sur des problèmes autres que le transport routier : pollution urbaine, circulation et stationnement des véhicules particuliers, prolifération des engins motorisés dans les espaces naturels, urbanisme… Il semble que les attentes des adhérents dépassent largement le cadre des possibilités d’une association comme l’ARSMB, mais cela témoigne d’une prise de conscience quant à la dégradation de notre environnement et de notre qualité de vie. Il a été rappelé que, tout en étant conscient de tous les problèmes environnementaux de la vallée et en prenant position dès que possible à ces sujets, notre priorité reste la lutte contre le trafic international routier au pied du Mont-Blanc ; la complexité de cette problématique ne nous laissant guère de temps et d’énergie pour d’autres combats.
 

31-Jan-2005 - Procès du tunnel : action des militants

Lundi 31 janvier 2005, les militants des associations du Mont-Blanc se sont rendus à Bonneville, où se déroule le procès de la catastrophe du tunnel. L'action du jour visait à draper de noir un des symboles de la société concessionnaire qui a si bien su remplir nos vallées (et le tunnel qui les relie) de camions. Et qui, rappelons-le, persiste dans cet objectif, au mépris de l'environnement, de la qualité de vie et de la sécurité.
 

26-Jan-2005 - Procès de la catastrophe du tunnel du Mont-Blanc

Les vrais responsables ne sont pas à la barre! Lisez la position de l'ARSMB, présentée à la presse le 26 janvier 2005 à Chamonix
 

26-Jan-2005 - Conférence de presse et blocage

Les associations du Mont-Blanc avaient convié les médias à une conférence de presse, ce mercredi 26 janvier 2005 à Chamonix.

A l’issue de la présentation de la position des associations au sujet du procès actuellement en cours ( lisez le document, cliquez ici ), elles ont invité les journalistes à les suivre jusqu’au nouveau rond point d’accès au tunnel du Mont-Blanc à la Vigie. En quelques minutes, les militants ont tendu un câble en travers de la route du tunnel et 8 d’entre eux se sont enchaînés à ce câble, cadenassés, jetant les clés au loin dans la neige, sous le slogan “Entrave à la pollution”. Le blocage a duré environ 50mn, par une température de –18°C , face à des forces de l’ordre compréhensives ( la présence de 3 caméras de télévision y aurait été pour quelque chose... ).