Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc

2007

18-Déc-2007 - Galerie dite de sécurité au tunnel du Fréjus.    [Galerie photos]

L'enquête publique,en Mairie de Modane, dans la cadre de la procédure d'utilité publique de la galerie Sécurité du Fréjus,est maintenant close:Voici le courrier que l'ARSMB a transmis au Commissaire enquêteur:

Association Pour le Respect du Site du Mont-Blanc.
Maison de la Montagne.
74400 Chamonix Mont-Blanc.

À

Monsieur le Commissaire enquêteur
Galerie de Sécurité du tunnel du Fréjus
Mairie
73500 Modane


Monsieur le Commissaire enquêteur,

Nous avons l'honneur de vous faire part des remarques suivantes,dans le cadre de l'enquête publique relative au projet de percement d 'une galerie de sécurité de 8,20m au tunnel du Fréjus:

1.L'Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc* admet la nécessité de sécuriser le tunnel du Fréjus à un niveau au moins égal aux dispositifs mis en place au tunnel du Mont-Blanc après la catastrophe de Mars 1999,celle du Gothard en 2001,et celle du même Fréjus en 2005,étant entendu que le risque demeure important dès lors que des poids lourds accèdent à un tel milieu confiné.

2.L'ARSMB s'était déclarée favorable à la réalisation d'une galerie de sécurité parallèle au tube existant d'une largeur en circulation de 4,50m.Ce projet présentait toutes les garanties sécuritaires en cas de sinistre:accès des secours,personnels et véhicules incendie,évacuation des personnes.La construction des 34 abris interdistants de 370m,de by-pass tous les 2200m,de 8 stations techniques permet à elle seule à justifier la suffisance des 4,m50.

3.L'ARSMB dénonce la construction d'un second tube,déguisée en galerie de sécurité dont la largeur sera supérieure à celle du tube existant au Mont-Blanc où la dite galerie de sécurité mesure 1,30m.Elle réfute le seul argument mis en avant par les initiateurs de ce projet à savoir le croisement de 2 véhicules de secours.En conséquence,elle s'oppose dores et déjà à la mise en circulation de cette galerie,ne serait-ce que suite à un accident ou incident survenu dans le tube principal.

4.L'ARSMB est solidaire des préoccupations de la population locale,relatives aux effets prévisibles sur l'Environnement,tant sur les impacts permanents du projet que sur les impacts en phase de travaux:le bruit,les poussières,l'eau,les 620000m3 de déblais.

5.L'ARSMB dénonce le manque de transparence relatif au financement de cette réalisation (500 millions d'euros) et s'oppose à ce que ce financement soit assuré en partie par l'écoredevance qui serait détournée de sa vocation originelle,et non conforme aux mesures arrêtées au Grenelle de l'Environnement ni aux engagements du Président de la République,et ses promesses énoncées lors de notre entretien avec lui à Chamonix en Mars 2007.

6.Au moment où la demande est forte de voir se mettre en place une politique des transports soutenable pour la santé publique et l'environnement,au moment où les états mettent en oeuvre des dispositifs lourds pour anticiper la pénurie toute proche des ressources énergétiques,ce projet est à contre sens des réalités et des exigences.

*L'Association pour le Respect du Site du Mont-Blanc mène un combat depuis 1991 pour une autre politique des Transports,plus respectueuse de l'Environnement,qui prenne en compte des solutions alternatives au tout routier.Elle est solidaire d'autres associations nationales qui ont le même objectif,notamment en Maurienne.Elle a d'ailleurs participé à diverses réunions à Modane,dont la réunion publique officielle dans le cadre de la procédure d'utilité publique le 24 octobre dernier,à l'initiative de la SFTRF,à qui elle a ouvertement fait part de sa position et de son opposition au projet arrêté.

En conséquence nous vous demandons d' émettre un avis défavorable à ce projet de galerie de secours porté à 8,20m de largeur.

Veuillez agréer,Monsieur le Commissaire enquêteur,l'expression de nos sentiments respectueux.


Chamonix le 06/12/2007.


Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

22-Nov-2007 - Communiqué de presse    [Galerie photos]

Le communiqué de presse énvoyé ce 21 novembre 2007 figure en page d'accueil du site.Il rappelle la position de l'ARSMB après l'annonce des mesures retenues au Grenelle de l'environnement.
Dans le même temps l'ARSMB a fait part de cette position aux membres du gouvernement concernés et a sollicité une entrevue auprès de Monsieur Jean Louis BORLOO,Ministre de l'Ecologie,du développement et de l'aménagement durables.

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

23-Oct-2007 - L'ARSMB et le Grenelle de l'Environnement    [Galerie photos]

L'ARSMB a fait remonter ses propositions au Grenelle dans les réunions à Paris.
Lors de la consultation nationale décentralisée,elle est également intervenue,lors des ateliers et dans la séance plénière,afin de réaffirmer nos positions,pour que soient prises en compte les spécifiités locales,celles de toutes zones sensibles.
Les mesures retenues sont attendues avec impatience,afin de déterminer toute statégie à adopter à court et moyen terme.
 

13-Oct-2007 - ATMB-ARSMB:L'écoute pas l'entente.

Trois représentants de l'ARSMB ont été reçus ce 08 Octobre 2007 par le Président et le Directeur général de l'ATMB (Autoroute et Tunnel du Mont-Blanc) afin d'entendre leur positionnement sur trois sujets ayant déjà fait l'objet de sollicitations antérieures ou doléances:Le rejet des fumées du tunnel,l'évolution du trafic et le projet de requalification de la RN 205 en voie autoroutière.
1.Il faut le dire tout net,le problème des rejets des fumées du tunnel (des gaz doit on dire)n'a pas évolué du tout depuis nos dernières sollicitations et depuis notre action de terrain au cours de laquelle nous avions investi la cheminée rejetant ces effluents toxiques.L'ATMB en est encore dans la phase de recherche d'un bureau d'études susceptible de procéder à des prélèvements,puis des analyses sur la composition des dits gaz et leur dispersion.Des marchés seraient signés entre le GEIE et des bureaux d'études mais à ce jour le diagnostic n'est pas fait.Pour expliquer une telle lenteur,on avance la difficulté technique liée au traitement.Soit,mais qu'aujourd'hui l'ATMB n'ait pas diligenté une procédure d'identification relate d'un laxisme surprenant,en contradiction avec un slogan publicitaire sur force papier glacé:"ATMB,intégrer l'environnement".Et pendant ce temps les rejets continuent d'arpenter allègrement les versants,sans qu'on en connaisse la composition ni les effets.
2.Nous sommes en désaccord,chiffres et graphiques à l'appui,sur l'interprétation de l'ATMB qui conclut que le trafic présente en 2007 une tendance à lègère baisse.Pour nous,il augmente,qui prenons en compte dans nos calculs les jours où le trafic s'est vu intégralement dirigé sur le tunnel du Fréjus,suite aux éboulements du printemps dans les Egratz et sur la rampe d'accès.
Les engagements pris par les autorités gouvernementales au moment de la réouverture ne sont pas tenus.
Certes l'ATMB n'a pas compétence à prendre les mesures suscetibles de favoriser quelque report que ce soit.Elle dit réussir sa mission de service public en "accueillant le trafic,tout le trafic qui se présente et en le régulant".Les alternatives seront effectives si le ferroutage est attractif.L'état cache la forêt:C'est lui qui doit agir pour prendre des mesures fiscales incitatives.Pour l'ATMB,la défense de l'environnement n'est pas une "chasse gardée":N'a -t- elle pas interdit les euro 0 (y en avait-il encore?)?Elle a le projet d'interdire les euro 1.Elle pratique une tarification préférentielle pour les camions les moins polluants.
3.Nous disons notre inquiétude à voir la RN 205 changer de tutelle.Actuellement l'ATMB est liée à l'état par un contrat de concession,sur les 18 km de cette RN reliant l'aire de régulation de Passy au carrefour de la vigie.C'est bien de ce contrat dont il est question:Il ne peut être modifié qu'avec un accord des 2 parties,et pour du long terme.Le gouvernement s'est engagé à une gratuité pour l'accès au haut de vallée."Jamais cette RN 205 ne sera ni autoroute ni payante".
Si une taxe devait etre appliquée aux T.I.R,ou une surtaxe pour passage en zone sensible,ou une redevance suite à directive européenne,seul l'état a compétence pour définir sur quelles infrastructures elles seraient effectives.
Nous réaffirmons notre inquiétude à voir la gestion passée de l'état,service public défendant l'intérêt général,à une gestion privée,même liée à contrat,plus encline aux dividendes,aux intérêts,aux bénéfices.L'ATMB comprend cette interrogation et réaffirme que seul le contrat de concession définira les dispositions.D'ores et déjà un contrat de sécurité est signé,relatif à la circulation dans le tunnel de Servoz et celui des Chavants.

Nous nous gardons le loisir de solliciter à nouveaul'ATMB quand nous le jugerons nécessaire.Moment d'échange contradictoire mais courtois,mettant en exergue si besoin était,la différence de nos objectifs,mais moment qui s'impose car à défaut de nous entendre,on doit s'écouter.
 

04-Oct-2007 - ARSMB et pédagogie formative

L’ARSMB au contact des jeunes :
Nous avons pour habitude de toujours répondre favorablement aux étudiants de tous niveaux qui nous sollicitent pour élaborer un projet pédagogique, un mémoire ou une thèse sur le thème de l’Environnement. Ce fut encore le cas ce 20 septembre, à l’auberge de jeunesse des Pélerins, face à une classe de 1ère scientifique de Vendée. Un moment formateur, l’occasion d’exposer notre problématique locale et globale, agrémentés de questions pertinentes qui ont mis en évidence l’intérêt et l’envie de ces jeunes d’agir face à cette urgence née avec eux et dont ils refusent la fatalité. Un bol d’air pour nous et l’espoir d’une relève assidue.
 

04-Oct-2007 - ARSMB et Grenelle de l'environnement

L’ARSMB et le « GRENELLE DE L’ENVIRONNEMNT »

Point n’est besoin de rappeler ici que la lutte contre le réchauffement climatique est une priorité majeure de ce « Grenelle de l’Environnement » étant prouvé qu’en France les émissions de gaz à effet de serre produits par les transports représentent le quart des émissions totales. En cause la domination du trafic routier des marchandises et des personnes qui concentre à lui seul 92% des rejets. Il est donc temps que l’Etat prenne les mesures nécessaires pour imputer au transport routier ses coûts environnementaux afin d’investir dans les modes alternatifs, le ferroviaire et les transports fluviaux et maritimes.
C’est pourquoi, dans le cadre de l’atelier « transports » les Associations de défense de l’environnement se sont entendues pour défendre auprès du gouvernement une réelle politique durable de la mobilité des personnes et des marchandises.
A savoir :
la définition d’un plan national de réduction du trafic routier, comportant des objectifs chiffrés en lien avec les objectifs nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre.
le classement du transport de fret ferroviaire, fluvial et maritime au rang d’intérêt général et l’intervention des pouvoirs publics pour le soutenir.
la planification de ces transferts modaux sobres en carbone, ce qui suppose une réelle mise à niveau des infrastructures dédiées.
la mise en place d’une éco-redevance sur le transport routier des marchandises dont les recettes seront affectées à cette co-modalité étendue au plan européen.
l’augmentation substantielle des financements publics permettant le développement des transports collectifs des voyageurs.
Ces propositions, auxquelles se sont ajoutées les revendications de l’ARSMB propres aux sites de montagne, ont été débattues au cours des différentes réunions de travail du mois de septembre au nom de WWF, des Amis de la Terre, de Greenpeace, de Réseau Action Climat, de la Fondation Nicolas Hulot, de la Fédération Nationale des Associations des Usagers des Transports(FNAUT) et de France Nature Environnement(FNE).
Il ressort de ces consultations inter syndicales et socioprofessionnelles que le dialogue est resté ouvert et que les tabous semblent avoir vécu. Reste à savoir si ce « Grenelle » accouchera d’une souris ?
Notre rôle :
L’ARSMB a participé en sous-main et reste informée en permanence des débats du « secteur transports » au travers du président de cette commission, Michel Dubromel (un compagnon d’Alsace Nature Environnement) et grâce au travail d’Anne Lasmann-Trappier du CPVH des Houches (et membre du bureau d’ITE-Initiative Transport Europe). Ainsi il nous a été possible de faire passer le message que nous défendons depuis des lustres. Entre autres propositions:
-interdiction à terme des camions TIR dans les vallées de montagne en commençant par la suppression du trafic de nuit à l’exemple de la Suisse et le contrôle strict des nuisances émises.
mise en place d’une éco-redevance sur ce trafic dont les recettes seraient affectées au transfert modal des marchandises sur les trains.
réalisation urgente de la ligne fret du Lyon-Turin-Ferroviaire à condition qu’il se réalise dans le respect de l’environnement et avec l’accord des populations concernées.
participation des Associations au suivi et au contrôle des mesures décidées par le gouvernement.
Lors de la rédaction de ce bulletin, nous ne connaissons pas encore les résultats de cette table ronde. Toutefois, si Monsieur Borloo ne veut pas faire perdre tout crédit au Président de la République sur les réponses apportées, il doit impérativement rendre une copie conforme au discours tenu par Monsieur Nicolas Sarkozy lors de notre entrevue du 29 mars à la Mairie de Chamonix.
L’ARSMB ne se satisferait pas que le Grenelle de l’Environnement se résume à une simple opération de communication médiatique.

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

30-Jun-2007 - Fin du procès de l'incendie du tunnel du Mont-Blanc

La Cour d'appel de Chambéry a rendu sa décision:
-Le chef de sécurité de l'ATMB a vu sa peine de 30 mois de prison dont six ferme confirmée.
-Le Maire de Chamonix a été relaxé et définitivement mis hors de cause.
 

02-Jun-2007 - 400 personnes à la MONTée BLANChe.    [Galerie photos]

Pleine réussite pour cette édition 2007 de la montée blanche,puisque 400 personnes,de 4 à 84 ans, à vélo,à pied,en rollers et même en 2cv électrique ont allègrement passé le viaduc des Egratz pour arriver place de la Mairie à Chamonix.
Rien n'y a fait,ni une météo incertaine le matin,nettement plus favorable au fil des heures,ni la tentaive des autorités ,à décourager en vain la détermination des membres de l'ARSMB, par une autorisation accordée la veille au soir seulement,ni l'espoir vain de nous voir céder au découragement.
Militants et sympathisants du haut de la vallée de l'Arve,du bas aussi,d'autres départements,résidents,sans oublier les 80 militants de L'Association pour la sauvegarde des coteaux du Lyonnais,tous ont voulu, ensemble, rappeler le besoin urgent, par des décisions et actes concrets, de changer la politique des transports,et mettre en place les solutions alternatives au tout routier sur un plan global,dans la cohérence européenne.Tous ont voulu rappeler les urgences au plan local, pour un respect effectif de la santé publique et de l'environnement.Tous ont voulu rappeler que la vigilance, la détermination et l'occupation du terrain ne montreraient aucune lassitude.
Autant de rappels exprimés dans une ambiance festive mais solennelle,dans le silence et l'air pur miraculeusement ressuscités l'espace de trois heures,trêve éphémère au vu du cortège de camions ayant réinvesti les lieux dès le début de soirée,mais trêve fertile.
Et déjà l'on préparait la suite....




Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

27-Avr-2007 - L'ARSMB à PARIS.    [Galerie photos]

Une fois n'est pas coutume:D'ordinaire ce sont les cimes enneigées et les glaciers vers lesquels se dressent drapeaux et bannières de l'ARSMB.Mais à 26 mètres d'altitude,on a peu de chances de tutoyer les nues.Et pourtant,ce 1er Avril,à l'appel de Nicolas Hulot ayant rassemblé 10000 personnes au Trocadéro,notre Président n'a pu retenir son geste...comme si l'étendard adoptait un réflexe et tirait vers le haut ce bras.
320m....Pas moyen de faire mieux ce jour là,en attendant d'autres sommets à vaincre.
 

31-Mar-2007 - L'ARSMB a reçu Bruno REBELLE et Nicolas SARKOZY    [Galerie photos]

ENTRETIENS de l’ARSMB avec: Mr Bruno REBELLE (conseiller de Me S. ROYAL)
et: Mr Nicolas SARKOZY.
Les 28 et 29 mars 2007.

_____________________________________________________________________

Rappelons d’abord que c’est l’ARSMB qui a pris l’initiative d’écrire à tous les candidats à la présidentielle, pour les interroger sur la politique des transports et sur la politique environnementale. A ce jour, 2 entrevues ont eu lieu: Mr Bruno REBELLE (représentant Me Sègolène ROYAL), et Mr Nicolas SARKOZY. Nous «prenons acte».
Peu d’écho de l’ARSMB dans la presse, et nous le regrettons. Mais l’important, c’est que nos propositions soient prises en compte et, un jour, concrétisées.

Contexte des rencontres:

- Mr B. REBELLE , accompagné du responsable P.S.(section Chamonix)et de Me la Secrétaire départementale du P.S nous a reçus à l’auberge de jeunesse , ce 28 mars, durant 40 minutes.
Seuls, deux journalistes sont venus nous rejoindre.
A 16h.30 Bruno REBELLE a déposé une gerbe au mémorial de la catastrophe du tunnel, puis est venu saluer les militants de l’ARSMB, qui étaient en combinaison blanche sur la plate-forme du tunnel. A 17h, il a donné une conférence à la salle OLCA des HOUCHES, avant de partir pour ANNECY.

- Monsieur N.SARKOZY, quant à lui, est venu à Chamonix, après une réunion préparatoire le mardi 27, dirigée par le chef de campagne et 6 autres personnes, pour «interroger» le président de l’ARSMB sur les questions qui seraient posées à Mr SARKOZY !(les combinaisons blanches et les banderoles étaient interdites).
Le jeudi 29 mars à 14h, Mr SARKOZY est donc venu s’asseoir à une table ronde, en Mairie de Chamonix. Il était accompagné par Mr. M.CHARLET Maire de Chamonix, Monsieur BOUVARD député de la Savoie et Mr SADDIER député de notre circonscription, ainsi que de nombreuses autres personnalités, de l'UMP notamment.
Une quarantaine de journalistes étaient présents dans la salle.


Entretien ARSMB / B. REBELLE
(Entretien ‘amical’, décontracté,argumenté sur le fond mais spontané sur la forme).
Résumé de l’entretien:

1. Sur la Politique des transports:
B.R. Sur le fret:
Me ROYAL veut un ré-équilibrage des transports fret et mettra en place une éco-redevance. Son produit(1,2 Millard) sera consacré aux transports alternatifs. Elle souhaite la vérité sur le coût du transport routier. Des négociations auront lieu immédiatement après les élections.
Pas de moratoire sur les autoroutes . Mais chaque projet sera justifié avec la participation des citoyens.
Favorable au Lyon Turin: mi-voyageurs, mi- fret.
Pour les personnes: transports collectifs et action auprès des constructeurs pour les véhicules propres.
Réflexion sur la reprise de la Vignette automobile,(grosses cylindrées) et impôt sur les profits des sociétés pétrolières suivant augmentation du prix du baril;
Peu favorable aux bio-carburants qui génèrent beaucoup de nuisances et de pollution(pesticides , engrais) et à l'énergie nette peu performante.
Redévelopper le fret à la SNCF.


2. Sur l’environnement et sur le Pacte écologique de N.Hulot:
B.R:» - Economie d’énergies (20%) et gros effort sur les énergies renouvelables.
Baisse sur le charbon et le pétrole; moins sur le gaz; progressive sur le nucléaire;
- Baisse de consommation sur l’énergie pour l’habitat, et mesures fiscales dans le
bâtiment:(isolation, énergie solaire, géothermie…)
- Sur le Pacte Ecologique: Oui à la création du poste de Vice premier ministre du
Développement durable avec compétences transversales, et transfert de
responsabilités vers la Région;
- Oui sur la taxe carbone du Pacte, mais à moduler(moins taxer le gaz que le pétrole),
mais taxe également sur le nucléaire».



Entretien ARSMB / N.SARKOZY

(L’entretien étant minutieusement programmé, structuré et minuté, nous lui avons posé des questions précises, et réclamé des réponses précises.).De ce fait et par souci d’objectivité, nous rapportons exactement la teneur des questions et réponses:

ARSMB: «Le Mont-Blanc, le Fréjus, les Pyrénées et tout le réseau routier français sont saturés par les camions et par la pollution qu’ils génèrent. Questions:
1. «Mettrez-vous une éco-redevance en place, et si oui, sera-t-elle consacrée aux infrastructures ferroviaires?»
N.S. «Oui: je veux taxer les camions qui transitent en France, et le produit de cette taxation sera consacré au rail et aux autoroutes maritimes»
(En débutant la 2eme question, N.S. m’interrompt: «Comment? Vous croyez ce que je dis et cela vous suffit?» Réponse:«Mr Sarkozy, vous êtes le 7eme ministre que nous rencontrons, et aucune promesse n’a jamais été tenue. Aujourd’hui, nous «prenons acte» de vos paroles, et nous jugerons sur vos actes si vous êtes élu»)
2. ARSMB:«Le Lyon-Turin: sera-t-il consacré principalement au fret; sera-t-il accompagné de mesures incitatives, et où en est son financement?»
N.S.:Il faut réaliser le L/T.: on n'a plus le choix. La situation actuelle n’est plus supportable. Son financement est en cours, et sera en partie trouvée grâce aux économies que je ferai en diminuant le nombre de fonctionnaires».
3.ARSMB:« Vous engagez-vous à ne jamais doubler le tunnel du Mont-Blanc et du Fréjus,malgré le doublement déguisé de la galerie de secours porté à 8m de largeur au Fréjus?»
N.S:( après une hésitation)«....Je prétends avoir une politique intelligente et cohérente: si on investit 15 à 20 milliards d’€ dans le Lyon/Turin, ce n’est pas pour doubler les tunnels existants!»
4. ARSMB:«Comment comptez-vous re-dynamiser le fret à la SNCF?»
N.S. (soupir )«S’il n’y avait que le fret à re-dynamiser à la SNCF! Mais tout est à refaire!»
5. ARSMB:«Vous avez signé le ‘Pacte Ecologique’ de Nicolas HULOT. Comment comptez-vous respecter concrètement cet engagement?»
N.S.« N.HULOT commence à m’agacer! De quel droit se permet-il de mettre en doute ma parole? Qu’il attende que je sois élu, et il verra, que moi, je respecte mes engagements. Oui, j’ai signé le Pacte Ecologique, et je l’ai accompagné de 6 pages de propositions; Oui, je respecterai le Pacte. Le poste de Vice 1er Ministre du Développement durable ne sert à rien si on ne lui donne pas les moyens(eau, transports, énergie), et je le ferai.
Mais qu’on ne me fasse pas de procès d’intention. Dans 1 mois, quand je serai Président, vous verrez, que moi, je fais ce que je dis.Et pas seulement en matière d’environnement!»
6.ARSMB:«Etes-vous disposé à interdire le trafic des camions la nuit dans les vallées de montagne?»
N.S.(réponse évasive)«Pourquoi pas, mais il faut étudier la question…»
7. ARSMB:«Etes-vous d’accord de donner la ‘reconnaissance d’utilité publique’ aux associations environnementales?»
N.S.: «Oui, et je veux que tous ceux qui ont travaillé 10 ans dans une association d’intérêt général, soient récompensés du temps qu’ils y ont consacré par des ‘points de retraite’.Par exemple une année de bonus pour 10 ans de bénévolat».

(A la fin de l’entretien, l’ex-ministre de l’intérieur est venu nous serrer longuement la main, et, mettant l’autre main sur l’épaule, il nous dit:«C’est bien ce que vous faites. Bravo, il faut continuer!»).Fin de l'entretien.
Mais c'était bien notre intention.
CR arrêté à cette ligne,communiqué et publié le 31/03/2007.


Pour plus de reseignements cliquez ici

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

26-Mar-2007 - Journée nationale du 24 mars 2007    [Galerie photos]

A l'appel d'un collectif national visant à dénoncer une fois de plus cette politique des transports fondée sur le tout routier,le tout bitume,à dénoncer également le mépris continu des alternatives proposées,l'ARSMB a pris part à cette journée,épaulée par des membres de l'Association du Bassin de Servoz,de l'Association Citoyenne de Passy,le Comité de Préservation du Village des Houches.
Le réseau routier et autoroutier français est le plus important d'Europe avec près d'un million de kilomètres.Nos dirigeants ont projeté de construire,dans les toutes prochaines années,2500 kilomètres de nouvelles voies autoroutières.Est-ce ainsi que l'on va lutter contre le réchauffement climatique,la part des émissions de gaz à effets de serre la plus conséquente étant imputée aux transports routiers?
Les candidates et candidats aux élections présidentielles ont été interpelés sur ce crucial et déterminant enjeu et ont été invités à soutenir l'initiative de ces centaines d'associations regroupées sur les sites suivants:
Auxerre,Bordeaux,Dijon,Grenoble,Lahontan,La Rochelle,Lyon,Metz,Mont de Marsan,Nouton,Orléans,Poitiers,Villefranche sur Saône,Toulouse,Tours,Ville au Val,en Belgique et évidemment...au pays du Mont Blanc.

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

24-Mar-2007 - MOBILISATION NATIONALE CE 24 MARS 2007

Samedi 24 mars 2007 sera une journée nationale de mobilisation contre la politique du tout routier et du tout bitume.Des dizaines d'Associations se mobilisent dans toute la France pour dénoncer l'atteinte à la santé publique et à l'environnement.
L'ARSMB participe à cette action:
24 mars 1999:Catastrophe du tunnel du Mont Blanc.
24 mars 2007:Rien n'a changé malgré les promesses.
A quand les alternatives moins énergivores et plus respectueuses de nos espaces et de nos vies?
RENDEZ VOUS CE 24 MARS A 14H00 DEVANT LA GARE DU FAYET.

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

10-Mar-2007 - Réouverture du tunnel ce 10/03/2007.    [Galerie photos]

Il fallait bien que ça arrive:Le tunnel du Mont Blanc va de nouveau être ouvert,à compter de ce 10 mars à 16h,pour tous véhicules et dans les deux sens.Juste un alternat sur quelques dizaines de mètres au niveau des stigmates d'un terrain défaillant.
Une semaine passée à réentendre le chant d'oiseaux entreprenants,celui des cascades gonflées d'un tumulte printanier,une semaine à se repaître d'un air pur et serein.
Trêve éphémère,mais trêve au louable mérite de bien rappeler,par le contenu de la galerie de photos jointe,la légitimité d'une vigilance, qui elle ,est continue.
A quand le prochain grain de sable???

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

03-Mar-2007 - Le tunnel du Mont Blanc fermé    [Galerie photos]

Depuis ce matin le tunnel du Mont Blanc est fermé à la circulation dans les deux sens,suite à un éboulement obstruant la chaussée.Les conditions climatiques très perturbées de ces derniers jours ont accentué les risques d'avalanches et de glissements de terrain dans toute la région.Après la route des égratz,après les gorges du Val d'Arly,la nature nous rappelle que la loi de la gravité peut mettre à mal l'infrastructure la mieux conçue.Elle peut aussi se montrer plus entreprenante hélas que toute action la plus audacieuse de militants les plus déterminés.Et là en l'occurrence elle a choisi son lieu,défiant la VIGILANCE des plus avertis.

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

01-Mar-2007 - Compte rendu de l'AG du 16/02/2007    [Galerie photos]

Compte rendu de l'Assemblée générale 2007.
Ouverture de la séance à 19h40.
Le Président et les membres du bureau de l'Association accueillent les nombreux adhérents ainsi que les non adhérents.Ils présentent le déroulement de la soirée:
Assemblée générale,rapport financier et rapport moral,votes statutaires,questions diverses:

1.RAPPORT FINANCIER:Il est énoncé par la trésorière:
A..Recettes:
Cotisations: 16 005,00
Ventes de T-shirts et autocollants: 2 345,00
Produits annexes: 415,00
Subventions: 10 000,00
Dons: 6 946,47
Produits financiers: 603,72
Total des Recettes: 36 315,19

B.Dépenses:
Matériel de propagande:banderoles... : 1 386,49
Fournitures administratives: 179,10
Locations mobilières: 110,00
Assurances multirisques: 471,30
Honoraires: 2 170,74
Tracts affiches autocollants: 2 628,73
T-shirts combinaisons: 245,78
Impression des bulletins d'information: 1 856,80
Voyages et déplacements: 2 899,21
Frais fixes des responsables: 1 800,00
Affranchissement: 879,46
Téléphone: 831,59
Internet: 360,00
Services bancaires: 83,50
Cotisations aux associations: 815,00
Dotations aux amortissements: 2 302,04
Salaires: 13 838,94
Charges sociales: 4 673,36
Total des Dépenses: 37 532,04

RESULTAT: -1216,85

Commentaires de la trésorière:
L'exercice 2006 s'équilibre à 1216,85 euros près,tenant compte de la masse salariale.
Notre salariée Christine MATTEL a décidé de changer d'activité professionnelle:Elle a quitté ses fonctions le 31/01/2007.Des membres du C.A se sont répartis à titre bénévole les tâches qu'elle assumait et nous continuerons l'année 2007 sans salariée.
Les autres dépenses ont fait l'objet d'une attention toute particulière afin de maintenir les moyens financiers de l'Association et une trésorerie saine.
Au 31/12/2006,la trésorerie nette s'élève a 21 155,89 euros.
Nous avons décidé de passer les cotisations de 12 à 13 euros par personne et de 16 à 18 euros par famille à compter de l'exercice 2008.

Le rapport financier est soumis au vote des adhérents:Il est adopté et approuvé à l'unanimité.

2.RENOUVELLEMENT DU CONSEIL D'ADMINISTRATION:
Les cinq personnes du tiers sortant à savoir Maryline METRAL,Philippe PITTET,Roland BERTHET,Yvonne VUILLAUME et François TUCOULOU se représentent.
Deux personnes ont souhaité intégrer le CA:Madame Anne BERNET,et Monsieur Pierre Emmanuel TAITTINGER.
La réelection du tiers sortant et l'élection des deux nouveaux membres sont adoptés et approuvés à l'unanimité.
Madame BERNET PALMER et Monsieur TAITTINGER expriment les raisons qui les ont incités à s'impliquer au sein du CA.


3.RAPPORT MORAL:Il est énoncé par le Président
Voir contenu en ligne.

4.CLOTURE DE L'ASSEMBLEE GENERALE:

Le président clot l'AG et annonce au millier de personnes présent dans les trois salles du Majestic la conférence de Nicolas HULOT et le débat qui s'en suivra.
Séance levée à 20h45.




Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici
 

16-Fev-2007 - Assemblée générale 2007:Le rapport moral du Président Jean Pierre COMELIAU

ARSMB:Assemblée générale du 16.02.2007.

Rapport moral du Président Jean Pierre COMELIAU

Ecologie,Environnement et réchauffement climatique sont devenus des mots clé dans les discours politiques:Tout récemment en effet:
-Monsieur CHIRAC déclare qu'il souhaite une gouvernance écologique mondiale et veut créer une organisation des Nations Unies pour l'environnement.
MAGNIFIQUE!
-Monsieur Christian ESTROSI,ministre délégué à l'aménagement du territoire,évoque, lors d'une visite sur nos terres,le rapport Transports-Environnement et déclare:-Plus un euro ne sera consacré à la route:tout doit être investi dans le transport multi-modal-
BRAVO!

MAIS DE QUI SE MOQUENT ILS?

-Quand on apprend que la France projette,d'ici à 2025,la construction de 2900km d'autoroutes nouvelles;
-Quand le ministre des transports décide de doubler le tunnel routier du Fréjus,en nous faisant croire qu'il s'agit d'une galerie de sécurité.
-Quand,au Mont Blanc,le trafic des poids lourds en 2006 a augmenté de 73%par rapport à 2004 atteignant 600000 camions sur l'année et qu'on ne cesse d'élargir la route blanche,voie d'accès au tunnel pour aspirer encore plus de TIR.

Force est de constater que malgré les discours et les promesses,la politique du tout routier continue à sévir:Elle est catastrophique en matière de dépenses énergétiques,catastrophique envers le réchauffement climatique,catastrophique par la pollution qu'elle génère au mépris de la santé publique.
Voilà pourquoi l'ARSMB réclame une rupture totale avec cette politique:Elle travaille tous azimuts à des actions de terrain et des actions de fonds,à tous les niveaux:
Voilà ce que nous avons fait en 2006:
Rappelons d'abord,que depuis plus de deux ans,l'ARSMB a mandaté Christine MATTEL pour participer aux travaux d'une commission,chargée d'étudier les modalités d'application d'une redevance en France,à l'image de la RPLP en Suisse,principale mesure réclamée par l'ARSMB,afin que le transport routier soit facturé à son prix réel par une redevance à la tonne/km.
Aujourd'hui,Christine quitte ses fonctions de salariée mais restera certainement une militante très active.

-Février:Opération coup de poing:câble tendu sur la rampe d'accès au tunnel qui barre la route dans les deux sens durant 1h30.Garde à vue,fichage des militants et comparution probable au tribunal correctionnel de Bonneville.

-Mars: -Vu l'augmentation du trafic poids lourds,nous décidons de réoccuper le rond pont de la vigie tous les mercredis pour bien signifier notre détermination et notre vigilance.
-Nous demandons à Anne LASSMAN de participer et de représenter l'ARSMB aux différents débats publics sur la politique des transports organisés en Rhône-Alpes.

-Mai:Montée en vélo sous la pluie,de l'aire de régulation du Fayet au centre de Chamonix.Evènement annuel,symbolisant la mobilité douce.Cette année 2007,la montée en vélo aura lieu le 02 Juin.

-Juillet: Participation au Forum des transports à Avignon.

-Août: -Rencontre avec Monsieur Christian ESTROSI.
-Manifestation à Sallanches lors de la visite du premier ministre Monsieur de VILLEPIN.

-Septembre:Manifestation à Valence,rassemblement des associations sur le thème:-le climat change,changeons de transports-

-Octobre:Manifestation à Annecy et participation au colloque organisé par le conseil général sur le thème de la mobilité douce.

-Novembre:-Action locale au tunnel du Mont Blanc visant à dénoncer le non filtrage des rejets de fumées et gaz de l'ouvrage.
-Participation à un débat à Modane contre le doublement du tunnel du Fréjus.

-Décembre:Nouvelle présence surprise au rond point de la vigie.

-Janvier 2007:Envoi d'une lettre aux candidats à l'élection présidentielle pour les inviter à nous rencontrer et à s'engager sur des actes concrets en matière de transports:infrastructures ferroviaires consacrées au fret,mesures fiscales permettant des alternatives à la route.
Ce sera notre principal objectif pour ce début d'année 2007.
_____________________________________

Je voudrais rappeler un point qui me paraît capital:
Quand on défend une cause profondément juste,au service de l'intérêt général,il n'est pas difficile d'aller au bout de ses convictions.
Alors,si en 2007,l'Etat ne change pas radicalement sa politique des transports et sa politique environnementale,c'est nous ,citoyens qui serons contraints à radicaliser nos actions.Ce sera un devoir pour les générations futures.
Est-ce une menace?OUI Messieurs des Renseignements généraux et vous le savez très bien.
Afin d'éviter d'en arriver là,il faut:
Que les responsables de l'Etat cessent de faire le contraire de ce qu'ils disent.
Qu'ils cessent de n'obéir qu'aux impératifs financiers en confondant croissance et progrès,produit intérieur brut et qualité de vie.
Qu'ils cessent aussi d'écarter les vérités qui les dérangent:On l'a vu avec le plan climat,oublié dans les tiroirs.Fera-t-on de même avec le récent rapport du GIEC?On le voit aussi avec les OGM dont on occulte les études prouvant leur dangerosité.
Aujourd'hui:
La France ne respecte pas les directives européennes en matière d'environnement.
Elle ne respecte pas la convention alpine ni les accords de Kyoto qu'elle a pourtant ratifiés.
Elle ne respecte pas le plan action climat qui devrait diviser par quatre les émissions de gaz à effet de serre.
Elle favorise le tout routier,le transport le plus polluant et par cette politique,elle massacre ses plus beaux sites,notamment ses vallées de montagnes.

QUEL GACHIS!QUELLE RAGE AU COEUR!
Tant qu'elle ne changera pas radicalement d'attitude,la France ne sera jamais crédible en matière d'environnement et n'aura aucune leçon à donner à qui que ce soit!

Je termine cependant par une note encourageante et positive:
Les associations,les scientifiques,les citoyens,avons un pouvoir grandissant sur les décideurs politiques,et nous sommes en train de gagner.Cet énorme engouement pour l'écologie,cette énorme prise de conscience du danger imminent encouru par la planète,représentent une première victoire.Ils sont le fruit de tout un travail d'information et de sensibilisation qui a été mené depuis des années et qui doit se poursuivre.
Si cet élan s'est réalisé,il faut maintenant passer aux actes:
-Nous citoyens par notre comportement individuel et associatif.
-Eux,les responsables politiques qui sont au pouvoir.
C'est là le formidable défi qu'il nous faut relever.


Jean Pierre COMELIAU.


 

16-Fev-2007 - Nicolas HULOT à Chamonix.    [Galerie photos]

A l'invitation de L'ARSMB qui tenait son Assemblée Générale,Nicolas HULOT est venu à Chamonix ce 16 Février 2007 pour présenter son pacte écologique et en débattre avec les Chamoniards,les gens de la vallée et des visiteurs venus de bien plus loin.
Les trois salles du Majestic mises à disposition de l'ARSMB par la municipalité de Chamonix,ainsi qu'une régie vidéo,ont permis d'accueillir les 1000 visiteurs présents.
Après un état des lieux hélas réaliste de la planète,Nicolas HULOT a décliné avec précision et cohérence les cinq grands points de son pacte écologique.
L'attention et l'intérêt de l'auditoire témoignaient de la technicité du propos et de sa teneur pédagogique.Le débat qui s'en est suivi,mêlant la problèmatique locale ou européenne aux enjeux planétaires,ponctuait un échange formateur et fructueux où conviction,détermination et valeurs humanistes prenaient le pas sur bien des clivages.

Pour plus de reseignements cliquez ici

Pour nous envoyer un email a ce sujet cliquez ici